Comment gérer le trac avant de monter sur scène ?

Que vous soyez musicien, pédagogue ou simple conférencier, le trac est un phénomène naturel auquel vous allez devoir faire face d’une manière ou d’une autre avant vos montées sur scène.

Il se manifeste le plus souvent par des mains et des doigts qui deviennent humides et froids, par le sentiment de panique ainsi que le cœur qui bat beaucoup plus rapidement.

Heureusement, il existe de nombreuses astuces pouvant vous permettre de gérer efficacement le trac avant de monter sur scène. Nous en parlons dans cet article.

Comment gérer le trac avant de monter sur scène ?

Ne vous culpabilisez pas et apprenez à relativiser la situation

Avant de monter sur scène, il s’avère important de vous débarrasser de l’idée selon laquelle le trac est un sentiment de faiblesse ou d’incompétence. Vous devez accepter que vous n’êtes pas le seul à avoir un tel sentiment juste avant de monter sur scène.

De même, vous devez vous convaincre que personne ne vous en voudra si un tel sentiment se fait remarquer au cours de votre prestation.

Loin d’être un signe de faiblesse, le trac est plutôt une source de motivation, d’envie de vouloir bien fait les choses et un signe de respect envers son auditoire. Vous devez également essayer de relativiser votre intervention.

Cette approche vous permet de vous décharger d’une certaine pression surtout d’ordre psychologique.

Préparez au mieux votre intervention avant de monter sur scène

Retenez que le trac est le plus souvent lié à la nouveauté d’un événement assez compliqué et le manque de confiance en ses capacités.

Par ailleurs, la seule façon de vaincre ce sentiment est de se familiariser et de bien maîtriser le sujet qui fait objet de son intervention. Pour y arriver, le sujet doit être assez révisé, relu et vous devez approfondir toutes les notions cachées et peu connues du contenu.

Encore mieux, il vous sera plus bénéfique de vous entraîner tout seul ou en invitant des amis à une séance de répétition de ce sujet avant la montée sur scène.

Plus vous serez habitués à certaines pratiques, plus vous gagnerez en confiance et vous serez plus alaise lors de la présentation devant votre auditoire. Il est donc important de « répéter encore et encore votre discours ».

Utilisez votre respiration pour gérer votre trac

Le but de cet exercice est d’essayer de ralentir votre respiration et de pratiquer plutôt une respiration abdominale. Pour y arriver, essayer d’inspirer plus lentement et peu profondément en ayant un contrôle votre expiration.

Gardez un peu ouvert votre nez ou votre bouche et soufflez un peu plus lentement.

Maintenez une main sur votre ventre pour essayer de ressentir les mouvements de votre abdomen et les augmenter au besoin. C’est une astuce très efficace lors de la phase préparatoire de votre montée sur scène.

Parlez de votre problème de stress aux autres

Sachez qu’il vous sera préjudiciable de vouloir cacher votre anxiété et d’essayer de combattre tout seul les signes du trac.

Lorsque vous vous extériorisez et que vous en parlez aux autres, vous pouvez non seulement bénéficier de leurs bons conseils, mais c’est aussi le moment de vous rendre compte que vous n’êtes pas peut-être le seul dans cette situation.

Essayez de faire des blagues et de marrer votre état de trac peut s’avérer efficace pour regagner la confiance en soi et vous libérer du trac avant de monter sur scène.


Articles connexes :

Comment faire porter sa voix et chanter fort ?

Comment respirer avec le ventre pour se détendre ?